La désespérante finitude des haricots en bocaux

J’ai beaucoup de peine quand je vois un bocal rempli de haricots, tous bien droits, serrés dans leur uniformité, tous pâlots dans le bain de leur absence de liberté. Ils ne disent trop rien (des haricots en bocaux ça ne parle pas, hein) mais je donne fort à parier qu’ils rêvent de potagers, de pluies et de flaques, de boue tendre, d’air frais qui gifle la feuille, d’un vent fort qui leur tord la tige dans de brusques parfums de printemps et d’impalpables saisons. […]