La louange Canada Dry

Une publicité des années quatre-vingt pour une célèbre boisson disait ceci: “Canada Dry ça ressemble à l’alcool, c’est doré comme l’alcool, mais ce n’est pas de l’alcool et…c’est pour ça que ça désaltère”.

Dans une société dépourvue d’aspiration spirituelle, le culte de l’émotion, la liturgie du sensationnel-guimauve, peut tellement rapidement court-circuiter l’authenticité de l’expression d’une louange du cœur, dont l’unique but est d’élever Dieu.

Je ne dis pas que l’émotion est mauvaise, Dieu nous a crées êtres émotionnels, mais le danger réside en ce que cela devienne le but.

Le repas fédérateur

Lorsqu’on envoie un missionnaire dans une tribu dans l’hémisphère sud, on lui demande de s’imprégner d’abord de la culture et d’apprendre la langue avant de faire quoi que ce soit. Aujourd’hui en Europe nous sommes dans la même situation. Nos pasteurs sont des « missionnaires » à qui il faut dire: comprends la culture de ton auditeur. Or, dans nos auditeurs du dimanche matin nous avons en face de nous des gens qui viennent de cultures occidentales différentes, composées […]